RESUME D'ETUDES ETRANGERES SUR LA DESCOLARISATION

De nombreuses études ont été menées aux USA, au Canada, au Royaume Uni, en Australie et en Nouvelle Zélande sur les enfants déscolarisés. En Europe, par contre, très peu d'études ont été faites. On peut citer une étude autrichienne (références plus loin) et un mémoire suisse étudiant les approches éducatives de quelques familles suisses et françaises éduquant leurs enfants à domicile: Instruire ses enfants à la maison, une utopie? Cyril Erni, Genève, 1998. Aucune étude ne semble avoir été faite en France.

Les études sont de plusieurs types: elles portent sur les connaissances scolaires des enfants instruits hors école, mais également sur leur équilibre social et émotionnel.

 

LES ETUDES PORTANT SUR LES CONNAISSANCES SCOLAIRES

Les études faites dans différents états démontrent que les enfants non scolarisés ayant passé des tests standardisés donnés habituellement aux enfants scolarisés ont eu des scores élevés par rapport à la moyenne nationale. (RAY 1990, Wartes 1989, Etat de Tennessee, Etat d'Oregon).

Un test cité dans ces études était le "Stanford Achievement Test"--Un article de Newsweek (oct. 1998) sur la non scolarisation aux USA indique que le résultat moyen d'un enfant non scolarisé en 1998 sur un autre test standardisé (qui s'appelle ACT) était de 23/36 alors que la moyenne nationale d'un enfant scolarisé était de 21/36.

Les tests passés au Canada par des groupes de non scolarisés ont donné des résultats comparables. (Francombe Place Research Associates, Canada, 1994: recherche faite à partir des réponses des Ministères de l'Education provinciaux et 30 associations canadiennes de "homeschoolers")

Il semble que les enfants ont les parents ont un niveau scolaire "peu élévé" tirent particulierement avantages de leur non scolarisation et que leur resultats sont encore plus nettement "supérieurs" au groupe de scolarisés correspondant.

A l'inverse les "leaders" traditionnels dans les circuits scolaires, ceux dont les parents sont enseignants n'ont pas de meilleurs resultats aux tests que les autres. (Joan Havens, étude américaine 1994).

 

La conclusion d'une de ces études était que les facteurs environnementaux suivants ne semblent pas avoir d'influence sur les résultats des non scolarisés aux tests de connaissances standardisés: revenus modestes de la famille, niveau modeste d'instruction des parents, absence de formation spécialisée des parents (ie. ayant la qualité d'instit ou de prof), origine "éthnique" ou culturelle de l'enfant, absence d'accès à l'informatique à la maison, usage peu fréquent des bibliothèques, début tardif d'études formelles , temps réduit passé dans des activités scolaires, nombre de frères et soeurs. (ex. étude de Terry Russel, Home School Researcher, Volume 10, Number 1, 1994).

ETUDES SUR LA SOCIALISATION ET L'EQUILIBRE EMOTIONNEL

Les études de divers universitaires ont conclu que les enfants non scolarisés ont une meilleure image d'eux-mêmes que les groupes d'enfants scolarisés étudiés, qu'ils participent à autant d'activités "extra-scolaires" et autres activités développant des qualités de "leadership", et qu'ils ont moins de problèmes de comportement en groupe que les scolarisés étudiés. (voir par ex. Larry Shyers, Thomas Smedley, Home School Researcher, Volume 8, n 3). Une étude autrichienne comparant un groupe d'enfants scolarisés et un groupe d'enfants éduqués dans des écoles alternatives ou à la maison a donné des résultats similaires. (Bildungsforschung des Bundesministeriums für Unterricht und Kunst. Kinder an Alternativ-une Regelschulen. Ein Vergleich. Vienne, 1993-- Etude menée par le Ministère de l'éducation et l'Institut des recherches interdisciplinaires.)

Les adultes ayant été éduqués à la maison considèrent, à plus de 3/4, que leur éducation hors école les a aidés dans leurs rapports avec des personnes de tous niveaux de la société. 96% de ces adultes ne regrettent pas d'avoir été éduqués hors école. (Gary Knowles, 1993, USA; étude UK de Julie Webb, 1990 présente des conclusions similaires).

QUELQUES EXEMPLES DE TECHNIQUES DE RECHERCHE

Aux USA, de nombreuses recherches sont fondées sur une analyse systématique d'enquêtes (systematic survey analysis)--(Roland Meighen, The Next Learning System: and why home-schoolers are trailblazers, p. 5) Les résultats sont publiés dans une revue intitulée Home School Researcher. Des détails d'études peuvent aussi être trouvés sur le site web http://www.nheri.org, site du National Home Education Research Institute, dirigé par Brian Ray.

Au Royaume Uni, les techniques de recherche peuvent comprendre:

- l'exploitation d' informations résultant de questionnaires envoyés aux membres des associations de "home educators"

- entretiens avec des familles éduquant leurs enfants hors école: Alan Thomas, chercheur anglais, a interviewé une centaine de familles en Angleterre et en Nouvelle Zélande et en Australie, et a publié les résultats de ses recherches dans un livre intitulé "Educating Children At Home", (1998).

 

- entretiens par téléphone;

- collecte d'information lors de rencontres entre membres d'associations de "home educators";

- articles de journaux, reportages télés, radio;

- études de dossiers juridiques préparés par des avocats défendant des familles non scolarisantes.

(Informations tirées de "The Next Learning System, Roland Meighan, p. 15, 16)

Les techniques de recherche aux USA et au Royaume Uni sont complémentaires et les résultats de ces recherches sont presque identiques. ("The Next Learning System, p.5).

retour au sommaire de la liste
retour au
sommaire general